Rechercher
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online      
logo rss
logo youvox
devenez rédacteurs
A la une
A la une

Comment le cerveau consolide la mémoire pendant le sommeil ?

Partagez cet article  ›› 
lundi 18 avril 2016, par Valérie Santé
imprimer article 

Les études scientifiques ont montré que le sommeil qui occupe le tiers de notre vie est crucial pour l’apprentissage et la constitution de la mémoire à long terme. La formation de la mémoire est un sujet mal compris malgré les innombrables recherches en neuroscience.

Les neuroscientifiques de l’université de Californie disent avoir enfin trouvé la réponse à cette question. Leur étude fournisse pour la première fois une explication mécanique au fait que le sommeil profond accélère la consolidation de souvenirs récents.

Lorsque l’on dort le cerveau reste très actif, ce qui est visible par l’activité électrique émise avec des vagues d’ondulations pointues dans la région de l’hippocampe (petite région du cerveau qui forme la partie du système limbique) et des oscillations de large amplitude dans le cortex. Cette activité est le reflet de période alternée entre des états intenses et silencieux des neurones corticaux durant le sommeil profond. Des traces de mémoire épisodique obtenues lors de l’éveil et stockées initialement dans l’hippocampe sont progressivement transférées dans le cortex tout comme la mémoire à long terme durant la phase de sommeil.

En modélisant cette activité cérébrale sur ordinateur, les chercheurs de l’Université de Californie fournissent un lien entre l’activité électrique du cerveau en phase de sommeil profond et les connections synaptiques entre les neurones. Ils nous montrent que les modèles de lentes oscillations dans le cortex sont influencés par les vagues d’ondulations aiguisées de l’hippocampe et que ces oscillations lentes déterminent les changements synaptiques dans le cortex. Le modèle montre que les changements synaptiques affectent le modèle des lentes oscillations et favorise une sorte de renforcement et de répétition de certaines séquences spécifiques de décharges des neurones corticaux – ce qui représente un renvoi vers un souvenir spécifique.

La chercheuse post-doctorante Yina Wei dit : « nous interprétons ces résultats comme une explication mécanique de la consolidation de la mémoire spécifique durant la phase du sommeil profond et selon laquelle les traces de la mémoire se forment dans le cortex et deviennent indépendantes de l’hippocampe.

Les résultats de l’étude sont consultables dans : « Journal of Neuroscience » Y. Wei, G. P. Krishnan, M. Bazhenov. Synaptic Mechanisms of Memory Consolidation during Sleep Slow Oscillations. Journal of Neuroscience, 2016 ; 36 (15) : 4231 DOI : 10.1523/JNEUROSCI.3648-15.2016

lundi 18 avril 2016, par Valérie Santé
imprimer article  Autres articles de Valérie Santé | Mots-clés |

Sur le thème : Sommeil

Pourquoi un rituel du coucher ? le 7 février 2012:
Dormir peut parfois faire peur. Surtout dans le noir. Alors pour aider votre enfant à s’endormir, mettez en place, dès son plus jeune âge un rituel du coucher. Késako (...)

Gigoteuse, nid d’ange ou surpyjama ? le 5 octobre 2011:
L’hiver approche, et tout le monde le sait, les couvertures sont interdites avant l’âge de 3 ans. Alors le choix s’impose, gigoteuse, nid d’ange ou surpyjama ? Petit tour d’horizon de ce qui existe, (...)

Réagir à cet article

bouton radio modere priori

forum info modere

form pet message commentaire
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
Se connecter

youvox
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online
   

http://famille.youvox.fr est motorisé par spip 3.2.1 [23954]. Creations sites internet Rizom